Auteur : David Wittmann

Susanne HERRMANN-SINAI & Lucia ZIGLIOLI (éd.), Hegel’s Philosophical Psychology, New York and London, Routledge, 2016, 285 p.

Cet ouvrage collectif d’excellente facture porte exclusivement sur la psychologie hégélienne et s’inscrit clairement dans le sillage des études actuelles qui montrent un vif regain d’intérêt pour l’esprit subjectif, partie de l’Encyclopédie qui, jusque très récemment, semblait relativement négligée. Michael J. Inwood examine la critique hégélienne de la physiognomonie et de la phrénologie tout à la fois dans l’Encyclopédie et dans la Phénoménologie ; dans l’œuvre de 1807, Hegel ne produit pas, comme il le fera ultérieurement, de distinction entre la physiognomonie et la pathognomonie ; en outre, il présente la phrénologie comme un développement de la physiognomonie dans l’exacte mesure où la première exhibe une relation causale entre les caractéristiques mentales et les signes faciaux, remédiant ainsi aux défauts de la seconde. […]

David WITTMANN (INSA Lyon/UMR 5317)

Lire l’intégralité de ce compte rendu et l’ensemble du Bulletin de littérature hégélienne XXVII chez notre partenaire Cairn 

Pour citer cet article : David WITTMANN, « Susanne HERRMANN-SINAI & Lucia ZIGLIOLI (éd.), Hegel’s Philosophical Psychology, New York and London, Routledge, 2016 » in Bulletin de littérature hégélienne XXVII, Archives de Philosophie, tome 80/4, Octobre-décembre 2017, p. 773-802.

Du même auteur :