Auteur : Denis Kambouchner

GUENANCIA, Pierre, Liberté cartésienne et découverte de soi, Paris, Les Belles Lettres/Encre Marine, 2013, 86 p.

Ce petit ouvrage en forme de plaquette, d’une présentation particulièrement élégante, réunit deux textes issus de conférences prononcées en 2012-2013 et qui ont été « conçues ensemble, de façon parallèle ».

La première partie, qui donne son titre au livre, revisite la question de la liberté cartésienne sur le mode méditatif qui est la marque de l’A. Sans dimension historique marquée, économe de références aux études sur le sujet, encadré toutefois par une double comparaison avec Hobbes (sur un mode strictement contrastif) puis avec Maine de Biran, le propos de l’A. se concentre sur la dimension expérientielle de la liberté comme liberté de l’arbitre. « Le libre arbitre veut dire qu’il y a un saut entre la raison et l’action, si facile que soit la transition entre les deux, et que le déclenchement de l’action est le fait de l’agent lui-même et non de la raison qu’il a suivie » (p. 23). « La volonté n’est pas la terminaison d’une série continue de délibérations, mais un point de départ radical, absolu » (p. 26). Ici donc, « le sujet s’apparaît à lui-même comme une réalité tout à fait singulière » (p. 25), « se découvre comme sujet » (p. 26), « éprouve son unité et son indivisibilité » (p. 34). La volonté n’est pas dans l’âme une simple fonction, mais « un pouvoir originaire » ; et que notre liberté soit « première notion », n’est pas pour autant l’objet d’une de ces idées que nous « tirons du trésor de notre esprit » (p. 36). […]

Denis KAMBOUCHNER

 

Lire l’intégralité de ce compte rendu et l’ensemble du Bulletin cartésien XLVI chez notre partenaire Cairn

Pour citer cet article : Denis KAMBOUCHNER, « GUENANCIA, Pierre, Liberté cartésienne et découverte de soi, Paris, Les Belles Lettres/Encre Marine, 2013 » in Bulletin cartésien XLVI, Archives de Philosophie, tome 80/1, Janvier-mars 2017, p. 147-224.