Auteur : Élodie Cassan

GUILIN, Vincent, « “Descartes à travers mes âges”. Retour sur quelques lectures cartésiennes de Canguilhem », Revue de métaphysique et de morale, Paris, PUF, 2015/3, 87, p. 307-328.

Dans quelle mesure le maniement de la référence à D. éclaire-t-il les choix philosophiques de Canguilhem tels qu’ils s’illustrent dans ses œuvres de jeunesse, éditées dans un premier volume de ses Œuvres complètes, paru chez Vrin en 2011 ? Dans cet ensemble, les matériaux textuels consacrés à D. sont loin de se limiter à quelques articles connus, comme « Descartes et la technique », paru en 1937 dans les actes du colloque marquant le tricentenaire du Discours de la méthode : ils comprennent des notes de cours reçus et donnés, un recueil de textes constitué une fois acquise l’édition Adam et Tannery, un manuscrit inachevé. Dans ce cadre, Canguilhem fait sienne l’idée d’Alain, son professeur en khâgne, selon laquelle la place de D. dans l’enseignement se justifie par son traitement de deux problèmes essentiels : (1) celui du mécanisme, à portée pratique en tant qu’il redessine le rapport de l’homme à la nature, (2) celui du primat de la volonté dans le jugement, replacé dans l’horizon théologique de la création des vérités éternelles. La connaissance de ces coordonnées problématiques permet de mieux comprendre les termes dans lesquels Canguilhem analyse le concept cartésien de technique, ceux de création et de relation entre connaissance et action. […]

Élodie CASSAN

Retrouver ce compte rendu et l’ensemble du Bulletin cartésien XLVI chez notre partenaire Cairn

Pour citer cet article : Élodie CASSAN, « GUILIN, Vincent, « “Descartes à travers mes âges”. Retour sur quelques lectures cartésiennes de Canguilhem », Revue de métaphysique et de morale, Paris, PUF, 2015/3, 87, p. 307-328. » in Bulletin cartésien XLVI, Archives de Philosophie, tome 80/1, Janvier-mars 2017, p. 147-224.

Du même auteur :