Auteur : Igor Agostini

BUZON, Frédéric de, CASSAN, Élodie & KAMBOUCHNER, Denis, éd., Lectures de Descartes, Paris, Ellipses, Paris, 2015, 728 p.

Ce recueil d’essais sur D., dernière pièce d’une série désormais bien consistante, s’ouvre avec la constatation par les trois directeurs de l’ouvrage d’un paradoxe incontestable : « Descartes, qu’on se représente toujours comme le fondateur de la pensée moderne, reste un auteur peu lu, souvent mal lu » (p. 7). Mais le paradoxe s’atténue si on considère les facteurs qui convergent à l’expliquer : d’abord, l’image selon laquelle D., dont la grandeur se révèle dans la destruction des anciennes formes des pensées, n’aurait laissé en héritage que des erreurs ; ensuite le problème du langage et, de manière particulière, l’exigence de discipline qui caractérise le texte de D., à laquelle le lecteur d’aujourd’hui n’est plus accoutumé ; enfin, l’état des éditions qui ne permet pas encore un accès satisfaisant aux textes de D. Ce volume a l’ambition de proposer des contributions dans chacune de ces trois directions évoquées, en dépliant chapitre par chapitre les complexités les plus souvent ignorées de la philosophie de D., en introduisant le lecteur à la discipline propre aux textes cartésiens et s’inscrivant dans la dynamique de la redécouverte des textes qui caractérise les efforts éditoriaux les plus récents. […]

Igor AGOSTINI

Retrouver ce compte rendu et l’ensemble du Bulletin cartésien XLVI chez notre partenaire Cairn

 

Pour citer cet article : Igor AGOSTINI, « BUZON, Frédéric de, CASSAN, Élodie & KAMBOUCHNER, Denis, éd., Lectures de Descartes, Paris, Ellipses, Paris, 2015, 728 p. » in Bulletin cartésien XLVI, Archives de Philosophie, tome 80/1, Janvier-mars 2017, p. 147-224.

Du même auteur :