Auteur : Jamila Mascat

Guillaume LEJEUNE, Hegel anthropologue, Paris, CNRS Éditions, 2016, 208 p.

En dépit du titre, cet ouvrage ne se borne pas à nous livrer une reconstruction de l’anthropologie hégélienne, mais se donne pour but d’interroger l’œuvre de Hegel en tant que penseur de l’humain – Hegel anthropologue, certes, mais également phénoménologue et pédagogue – de sorte que sa spéculation interroge à son tour le champ de l’anthropotechnique contemporaine.

Lejeune extrait les notions fondamentales de l’anthropogénèse hégélienne (raison, mort et éducation) pour les examiner de près dans les textes et pour les mobiliser au service de « perspectives pragmatiques » que son discours se propose d’articuler, afin de comprendre comment se forme pour l’homme la conscience de ce qu’il peut être. […]

Jamila MASCAT (Universiteit Utrecht)

Lire l’intégralité de ce compte rendu et l’ensemble du Bulletin de littérature hégélienne XXVII chez notre partenaire Cairn 

Pour citer cet article : Jamila MASCAT, « Guillaume LEJEUNE, Hegel anthropologue, Paris, CNRS Éditions, 2016 » in Bulletin de littérature hégélienne XXVII, Archives de Philosophie, tome 80/4, Octobre-décembre 2017, p. 773-802.

Du même auteur :

  • Jamila MASCAT, « Entre négativité et vanité. La critique hégélienne de l’ironie romantique », Archives de Philosophie 2017, 80-2, 351-368.