Auteur : Jean-Robert Armogathe

Carraud, Vincent, « Subtilité et supposition métaphysiques dans la Lettre sur la possibilité des commandements : deux notes cartésiennes », in Quaderni Leif, IX, 13, janvier-juin 2015, « Relire les Écrits sur la grâce », p. 7-21.

Les cahiers semestriels du Laboratorio di Etica e Informazione Filosofica (Leif) de l’Université de Catania, dirigés par Maria Vita Romeo, publient les actes d’une Journée Pascal (Paris, 7 mars 2015) consacrée aux Écrits sur la grâce. Il s’agit du troisième recueil d’études sur ces textes, avec le Pascal auteur spirituel paru chez Champion (2006) et le cahier 35 des XVIIth Century French Studies (2013).

Parmi les onze riches contributions de ce volume, les études cartésiennes sont représentées par un article de V. Carraud, « Subtilité et supposition métaphysiques dans la Lettre sur la possibilité des commandements : deux notes cartésiennes » (p. 7-21). L’auteur de Pascal et la philosophie, Paris (Paris, PUF, 20072) met ici en évidence le raisonnement « cartésien » sous-jacent à la pensée de Pascal, sur deux points précis : (a) « on fait toujours ce qui plaît le mieux, c’est-à-dire que l’on veut toujours ce qui plaît, c’est-à-dire que l’on veut toujours ce que l’on veut », écrit Pascal en enchaînant une série synonymique (§ 36), ajoutant : « il est impossible que [la volonté] veuille autre chose que ce qu’il lui plaît de vouloir ». […]

Jean-Robert ARMOGATHE

Retrouver l’intégralité du compte rendu et l’ensemble du Bulletin cartésien XLVI chez notre partenaire Cairn

Pour citer cet article : Jean-Robert ARMOGATHE, « Carraud, Vincent, « Subtilité et supposition métaphysiques dans la Lettre sur la possibilité des commandements : deux notes cartésiennes », in Quaderni Leif, IX, 13, janvier-juin 2015, « Relire les Écrits sur la grâce », p. 7-21 » in Bulletin cartésien XLVI, Archives de Philosophie, tome 80/1, Janvier-mars 2017, p. 147-224.

Du même auteur :