Auteur : Jean-Robert Armogathe

LENNON, Thomas, « Descartes’ Supposed Libertarianism : Letter to Mesland or Memorandum concerning Petau ? » Journal of the History of Philosophy, 51, 2, 2013, p. 223-248.

Bien connu pour ses travaux sur D. (et Gassendi), l’A., professeur émérite à The University of Western Ontario au Canada, propose une nouvelle attribution pour une lettre latine de D., jusqu’ici supposée adressée au P. Mesland (9 février 1645, AT III 378-382 [français], III 704-706 [latin] et IV 162-165 [latin], Bompiani 483). Un texte français est donné par Clerselier, une version latine dans les Epistolae et enfin un texte latin dans le manuscrit 2001 de la Bibliothèque Mazarine, qui contient des extraits d’écrits sur l’eucharistie. Prenant comme assuré que le texte original est la copie de la Mazarine (qui porte en tête, de la main du copiste : « sentiments de M. Descartes envoyés par lui au P. Mesland, jésuite »), l’A. aligne plusieurs arguments pour réviser l’identité du correspondant : D. écrit à Mesland en français, et on ne voit pas bien où situer ce texte : nous avons quatre lettres (françaises) de D. à Mesland (et aucune de Mesland). La première traite bien du libre arbitre, mais il s’agit d’une réponse à une question sur les sept qui avaient été posées. La deuxième, où D. remercie le Père jésuite pour son résumé des Meditationes, porte surtout sur la transsubstantiation, la troisième porte sur la lecture trop rapide des Principia, mais surtout dans le domaine scientifique, puis passe à la transsubstantiation. La dernière, enfin, traite encore de la transsubstantiation, puis passe à des remarques sur les Principia. Il semble donc bien que ce fragment latin n’était pas destiné à Mesland. Qui serait donc le destinataire ? Déjà AT émettait l’hypothèse que la lettre fût adressée à Mesland à l’intention d’un autre jésuite (peut-être Vatier ?). É. Gilson se demandait si Petau, un théologien professionnel, n’était pas le destinataire, ce qui expliquerait l’usage du latin. Mais il est question dans la lettre d’un Révérend Père qui pourrait bien être Petau, nommé à la troisième personne (conjecture de Gilson dans La liberté…, dont l’A. suit souvent les analyses). […]

Jean-Robert ARMOGATHE

Retrouver l’intégralité du compte rendu et l’ensemble du Bulletin cartésien XLVI chez notre partenaire Cairn

Pour citer cet article : Jean-Robert ARMOGATHE, « LENNON, Thomas, « Descartes’ Supposed Libertarianism : Letter to Mesland or Memorandum concerning Petau ? » Journal of the History of Philosophy, 51, 2, 2013, p. 223-248 » in Bulletin cartésien XLVI, Archives de Philosophie, tome 80/1, Janvier-mars 2017, p. 147-224.

Du même auteur :