Auteur : Julia Roger

STAQUET, Anne, Descartes avance-t-il masqué ? Bruxelles, Académie royale de Belgique, L’Académie en poche, 2015, 128 p.

L’A. explore la signification et la portée de la formule bien connue du jeune D. : « Larvatus prodeo » (Cogitationes privatae, AT X 213, 4-7). Son point de départ est l’étude de la compatibilité entre le concept cartésien de vérité et le processus rhétorique de la dissimulation. La compatibilité serait assurée pourvu qu’on distingue deux temps : le temps de l’exercice philosophique intolérant à toute stratégie de dissimulation et celui de la transcription de cet exercice autorisant des formes de dissimulation qu’il convient alors de déterminer. Sans toutefois envisager que son larvatus prodeo puisse renvoyer à l’anonymat qu’il vise au moment où il a le projet de publier un traité qui est probablement le Studium bonae mentis en 1620 (cf. V. Carraud et G. Olivo in Descartes, Étude du bon sens. La recherche de la vérité et autres écrits de jeunesse, Paris, 2013, p. 82-83, n. 67 – BC XLIV), les dix courts chapitres de ce livre considèrent ce qu’admet le « système cartésien » en matière de « travestissement » (p. 15-16) littéraire lorsqu’il s’agit de le communiquer publiquement. […]

Julia ROGER

Lire l’intégralité de ce compte rendu et l’ensemble du Bulletin cartésien XLVI chez notre partenaire Cairn

Pour citer cet article : Julia ROGER, « STAQUET, Anne, Descartes avance-t-il masqué ? Bruxelles, Académie royale de Belgique, L’Académie en poche, 2015 » in Bulletin cartésien XLVI, Archives de Philosophie, tome 80/1, Janvier-mars 2017, p. 147-224.