Auteur : Julien Labia

Niklas HEBING, Hegels Ästhetik des Komischen (Hegel-Studien, Beiheft 63), Hamburg, Meiner, 2015, 460 p.

L’esthétique de Hegel perd son statut de parent pauvre de la recherche hégélienne. On se réjouit de la voir cartographiée d’une manière toujours plus précise, en général comme en particulier, comme l’attestent les livres soumis à ce bulletin au fil des années. Il est presque inutile de rappeler combien les analyses de la tragédie grecque par Hegel sont connues, souvent commentées, et constituent même un passage obligé des cours d’esthétique. L’analyse hégélienne du comique n’a malheureusement pas retenu une attention comparable, et le grand intérêt de ce volume est d’en montrer l’importance. Encore faut-il distinguer (chap. I ; voir aussi p. 330 sq.) le comique, sujet rare en philosophie, de cette ironie sur laquelle Jean-Paul, Solger ou Schlegel ont tant écrit du temps de Hegel (le chap. IV se consacrant au parallèle avec Schiller). L’intérêt profond de Hegel pour la légèreté, dont la manifestation supérieure est artistique (p. 17), surprendra plus d’un lecteur. […]

Julien LABIA (CPGE, Nevers)

Lire l’intégralité de ce compte rendu et l’ensemble du Bulletin de littérature hégélienne XXVII chez notre partenaire Cairn 

Pour citer cet article : Julien LABIA, « Niklas HEBING, Hegels Ästhetik des Komischen (Hegel-Studien, Beiheft 63), Hamburg, Meiner, 2015 » in Bulletin de littérature hégélienne XXVII, Archives de Philosophie, tome 80/4, Octobre-décembre 2017, p. 773-802.