Auteur : Xavier Kieft

DESGABETS, Roberts, Opuscoli teologici e filosofici, editi a cura di Marco Ballardin, Milan, Vita e pensiero, 2013, LXII-326 p.

DESGABETS, Roberts, & LE GALLOIS, Antoine, Sull’Eucaristia. Scritti benedettini inediti negli anni del Traité de physique di Rohault, a cura di Maria Grazia et Mario Sina, Firenze, Olschki, 2013, CXX-509 p.

Deux très beaux volumes concernant Desgabets nous sont proposés : ils présentent la pensée du bénédictin de manière approfondie et permettent d’en réévaluer l’importance et l’originalité. Outre les rares textes parus de son vivant, sa philosophie ne nous était essentiellement connue que par le biais de quelques études – dont les magistrales thèses de P. Lemaire, Le cartésianisme chez les Bénédictins. Dom Robert Desgabets, son système, son influence et son école (Paris, 1901) et J.-R. Armogathe, Theologia cartesiana. L’explication physique de l’Eucharistie chez Descartes et dom Desgabets (La Haye, 1977) –, la publication de certaines de ses Œuvres philosophiques inédites par G. Rodis-Lewis et J. Beaude (Amsterdam, 1984) et les Controverses de Commercy reprises par J. Delon au tome II de son édition des Œuvres complètes du Cardinal de Retz (Paris, 2005). L’auteur de ces lignes avait appelé de ses vœux une édition des œuvres théologiques du bénédictin dans le BC XXXVI ; c’est avec joie qu’il a pu découvrir que cet appel avait été entendu par M. Ballardin, qui a entrepris en 2010 la publication de six de ces œuvres dans la Rivista de filosofia neo-scolastica, toutes reprises dans les Opuscoli désormais offerts au public, qui comprennent également cinq nouveaux inédits, dont un très important texte sur Les fondements de la philosophie et de la mathematique chrétienne contenus dans les loix de la nature et dans les regles de la communication des mouuemens… qui donne des justifications et explications relatives à la fameuse thèse de L’indéfectibilité des créatures comprise dans les fascicules 2 et 3 des Œuvres philosophiques inédites. Ce premier ensemble s’ouvre sur un essai introductif, qui présente le cadre intellectuel dans lequel se déploie la pensée du bénédictin et résume en quelques dizaines de pages les points essentiels de sa philosophie. Il déploie aussi une bibliographie précise qui en fait l’instrument de travail indispensable par lequel il conviendra de commencer ses recherches, parallèlement à la lecture des œuvres parues jusqu’ici. Sull’Eucartistia propose, comme l’indique son titre, un vaste ensemble de textes se rapportant aux questions eucharistiques précisément introduites dans l’essai exemplairement érudit par lequel il s’ouvre. Les textes y sont articulés autour des années charnières 1671-1672, au moment où, sous l’influence d’Harlay de Champvallon et suite à l’émoi causé chez les port-royalistes par la publication des Considerations sur l’estat present de la controverse touchant le tres-saint sacrement de l’autel, cet « avorton » embarrassant dont Lemaire avait fait grand cas aux chap. IV et V de sa thèse, il s’agit de faire cesser la diffusion de la doctrine cartésienne, notamment en ce qui concerne les possibles explications de la transsubstantiation inspirées par les lettres de Descartes à Mesland dont le caractère alors inédit n’a nullement empêché la diffusion. Ce très important ensemble comprend entre autres l’Explication familière de la théologie eucharistique sur laquelle s’appuyait J.-R. Armogathe dans la deuxième partie de Theologia cartesiana. Il propose également de découvrir la hardie Renovatio Antiqui SS. Eucharistiae explicandae modi per Philosophos, Theologiam et SS. Patres d’Antoine Le Gallois écrite en 1670, juste avant la parution des Considerations, et dont le public ne connaissait pour ainsi dire jusqu’alors que la réfutation dans le Mémoire de dom Mège contre un écrit du P. Gal. au sujet de sujet de l’Eucharistie repris par Lemaire en appendice de sa thèse sur le bénédictin. Ces deux ouvrages de vaste envergure sont accompagnés d’un ensemble de lettres et autres textes, principalement de Desgabets et de son disciple Senocq qui donnent la mesure des perturbations générées par ces manuscrits et les positions qu’ils traduisent, leur critique et leur diffusion en marge des publications officielles.

On l’aura compris, ces deux recueils constituent des jalons importants dans l’approfondissement de la connaissance de la diffusion du cartésianisme et de l’influence du cercle de Clerselier, puisque le rôle qu’y assume Desgabets prend le contrepied de la réserve publiquement adoptée par ce dernier et son gendre Rohault, même s’il n’est pas sûr à la lecture attentive des correspondances que la posture de Desgabets exprime sa seule imprudence, un zèle voire un enthousiasme cartésien de mauvais aloi ainsi que le suggéraient les commentateurs tels que Lemaire. Mais ils serviront aussi l’histoire des idées scientifiques, philosophiques et religieuses dans la seconde moitié du XVIIe siècle. Ils invitent enfin à reprendre à nouveaux frais l’étude de la pensée propre de dom Desgabets, dont la singularité des opinions articulées autour la thèse fondamentale de l’indéfectibilité des créatures fait de lui non seulement un « petit cartésien » de tout premier ordre, mais aussi un auteur véritablement original.

Xavier KIEFT

Lire l’intégralité de ce compte rendu et l’ensemble du Bulletin cartésien XLVI chez notre partenaire Cairn

Pour citer cet article : Xavier KIEFT, « DESGABETS, Roberts, Opuscoli teologici e filosofici, editi a cura di Marco Ballardin, Milan, Vita e pensiero, 2013 et DESGABETS, Roberts, & LE GALLOIS, Antoine, Sull’Eucaristia. Scritti benedettini inediti negli anni del Traité de physique di Rohault, a cura di Maria Grazia et Mario Sina, Firenze, Olschki, 2013, » in Bulletin cartésien XLVI, Archives de Philosophie, tome 80/1, Janvier-mars 2017, p. 147-224.

♦♦♦

Du même auteur :