Auteur : Armando Manchisi

Agnese DI RICCIO, I modi del conoscere. Intelletto, metodo e rappresentazione in Hegel, Pisa, ETS, 2018, 204 p.

À la base de ce volume, il y a la conviction que, dans la pensée de Hegel, les prétentions cognitives mises en avant par les sujets finis ne représentent que la « face visible de l’iceberg » (p. 14) de ce procès complexe d’autoréalisation que Hegel nomme « concept ». L’auteure a donc pour objectif d’éclairer le rapport et les tensions qui subsistent « entre un moi qui prétend s’affirmer comme le seul maître de ses actes cognitifs et la structure du concept qui, en fait, l’innerve de l’intérieur » (p. 14). Ce thème est analysé en sept chapitres, répartis en trois sections.

La première section se confronte à ce qu’il est convenu d’appeler l’« epistemological turn » des interprétations récentes de Hegel. À travers une analyse détaillée du débat, l’auteure met en lumière les limites de ces lectures « de type mentaliste » (p. 129) qui tendent à projeter sur les écrits hégéliens les catégories de l’épistémologie analytique. Elle peut ainsi montrer comment la théorie hégélienne de la connaissance s’organise sur la base d’un entrelacement complexe entre épistémologie et ontologie, « entre connaissance finie et dimension objective de la raison » (p. 129), et donc, au niveau systématique, entre Logique et Philosophie de l’esprit. Cette perspective évite deux extrêmes : d’un côté, l’annihilation du moi dans une rationalité absolue qui le transcende entièrement ; de l’autre, un « constructivisme » dans lequel le sujet détermine la vérité et le savoir sur un mode arbitraire. En effet, comme A. Di Riccio le met bien en lumière, les deux aspects s’impliquent réciproquement, dès lors que, pour Hegel, « c’est uniquement à travers le moi que la raison peut comprendre sa propre stratification interne » (p. 47).

La seconde section analyse de façon détaillée les pages de la Science de la logique et de l’Encyclopédie consacrées à la connaissance « en tant que mode de l’Idée » (p. 14), que Hegel nomme aussi l’« Idée du vrai ». Après avoir mis en évidence les raisons qui justifient que la connaissance ait une place au sein des catégories de la Logique, l’auteure s’arrête sur la notion de « méthode » et sur le rôle que joue l’entendement à ce niveau de l’argumentation hégélienne. Ce à quoi succède une analyse textuelle approfondie des deux moments de l’Idée du vrai, c’est-à-dire la connaissance analytique et la connaissance synthétique. Le mérite de cette partie du volume, à côté de la clarification de pages très complexes, est surtout de reconstruire l’histoire des concepts d’« analyse » et de « synthèse », et par là les sources mêmes auxquelles se confronte, explicitement ou implicitement, le discours hégélien.

La troisième et dernière section du volume est consacrée à l’esprit théorique dans la philosophie de l’esprit subjectif. Sont d’abord données quelques brèves explications sur l’histoire des interprétations de ces pages et sur les raisons qui en ont longtemps entraîné l’oubli. L’auteure fournit ensuite une analyse détaillée du texte, en insistant surtout sur les notions d’ « imagination », de « langage » et de « pensée » : ce sont elles, en effet, qui constituent les « modes » fondamentaux à travers lesquels le « moi fini » – tout en étant un « moment interne » de la rationalité objective – « réalise que son apport se révèle indispensable à la réalisation du mouvement du concept » (p. 165).

Le volume d’Agnese Di Riccio est écrit avec beaucoup de clarté et une intelligence admirable. En se confrontant attentivement tant aux textes hégéliens qu’à leurs interprétations, le livre constitue un apport précieux aux études sur la Logique, sur la Philosophie de l’esprit subjectif et sur leurs relations systématiques.

Armando MANCHISI (Università degli Studi di Padova) (trad. J.-M. B.)

Retrouver ce compte rendu et l’ensemble du Bulletin de littérature hégélienne XXIX chez notre partenaire Cairn

Pour citer cet article : Armando MANCHISI, « Agnese DI RICCIO, I modi del conoscere. Intelletto, metodo e rappresentazione in Hegel, Pisa, ETS, 2018 », in Bulletin de littérature hégélienne XXIX, Archives de Philosophie, tome 82/4, Octobre-décembre 2019, p. 815-852.

♦♦♦