Auteur : Daniel Elon

Héctor FERREIRO & Thomas S. HOFFMANN (dir.), Metaphysik – Metaphysikkritik – Neubegründung der Erkenntnis. Der Ertrag der Denkbewegung von Kant bis Hegel, Berlin, Duncker & Humblot, 2017, 326 p.

Les vingt contributions de ce recueil, issu d’un colloque organisé à Buenos Aires en 2014, se concentrent sur la philosophie allemande classique dans une vaste constellation thématique. Comme l’indique le titre, la métaphysique est le concept directeur du volume. Kant et Hegel, en tant que figures centrales dans ce complexe de thèmes, sont clairement au premier rang, avec un accent beaucoup plus fort sur Hegel. Fichte et Schelling se voient quant à eux réserver relativement peu de place. C’est sans doute le concept de « mouvement » qui constitue le fil conducteur de ce volume. De fait, la dynamique de la pensée spéculative caractérise l’époque en question et la distingue des systèmes statico-dogmatiques de la période précritique.

Présentons ici, à titre d’exemples, les principales thèses de deux contributions. Th. S. Hoffmann, dans son article d’ouverture sur le concept hégélien de l’Idée absolue, distingue le « problème de la philosophie avec la métaphysique » (p. 15 sq.) du « problème philosophique de la métaphysique » (p. 22 sq.) et conclut que « la réponse générale de Hegel à la métaphysique » consiste dans la proposition selon laquelle une compréhension autonome, un esprit auto-déterminant est possible, et même toujours déjà effectif » (p. 25). M. Spieker traite de la philosophie du droit et de l’État de Kant et de Hegel et soutient que celui-ci dépasse la vision de l’État chez celui-là par le concept du social qui rend « Hegel […] capable de saisir philosophiquement la situation de la modernité » (p. 182).

Dans l’ensemble, ce volume à orientation essentiellement systématique apporte une contribution précieuse à la recherche sur le complexe central de la « métaphysique » de la philosophie allemande classique et est donc recommandé à tous ceux qui s’intéressent à ce vaste sujet. Pour autant, on aurait aimé que la question ne soit pas à ce point cantonnée aux seuls Kant et Hegel.

Daniel ELON (Ruhr-Universität Bochum) (trad. G.M.)

Retrouver ce compte rendu et l’ensemble du Bulletin de littérature hégélienne XXIX chez notre partenaire Cairn

Pour citer cet article : Daniel ELON, « Héctor FERREIRO & Thomas S. HOFFMANN (dir.), Metaphysik – Metaphysikkritik – Neubegründung der Erkenntnis. Der Ertrag der Denkbewegung von Kant bis Hegel, Berlin, Duncker & Humblot, 2017 », in Bulletin de littérature hégélienne XXIX, Archives de Philosophie, tome 82/4, Octobre-décembre 2019, p. 815-852.

♦♦♦